Hunt Salute - Richard Kelley Zoom

Hunt Salute

Richard Kelley

Partager cette photo :

30x45
cm
50x75
cm
60x90
cm
80x120
cm
100x150
cm
Contrecollage
Dibond 2mm
barres
accrochage
Caisse Américaine
Bois Noir
Impression plexi
Type "Diasec"
Chassis rentrant
À partir de

205,00 €

LieuWatkins Glen Circuit, USA
Nombre de tiragesEDITION LIMITÉE à 25 tirages
Date de la prise de vue2 octobre 1977
Support originelNégatif
FormatVertical
Périodes1960-1980
CouleursNoir&Blanc
CollectionEmotion
Richard Kelley
Richard Kelley

Je suis tour à tour photojournaliste, écrivain, communicateur et historien.

Je gravitais autour des œuvres de W. Eugene Smith, des photographes de Magnum; Henri Cartier-Bresson, et Joseph Koudelka. Leur approche commune est devenu mon mantra: faire des images qui racontent une histoire; se retirer; disparaître; laisser de côté la vanité; et faire des images émotionnelles et élégamment composées qui pointent vers une vérité à propos de votre sujet.

J'ai commencé mon travail sur la Formule Un en 1972, juste neuf mois après avoir commencé à faire des images.

Bien que mineur, je fus en mesure d'obtenir une accréditation complète pour le Grand Prix des Etats-Unis à Watkins Glen. Je fus immédiatement embarqué dans la vie trépidante, dramatique et tangible de la voie des stands et ses images fascinantes. De 1972 à 1984, j'ai capturé les moments intimes des conducteurs qui ont combattu pour survivre en F1, à une époque qui était en train d'imposer les changements les plus importants aux pilotes, aux voitures et à la technologie dans l'histoire des Grand Prix.

Dès le début, il était clair que ces développements technologiques influençaient l'esprit, la passion et le courage que j'enregistrais à ce moment-là, et je décide alors d'adopter le style de Cartier-Bresson et de devenir "une mouche sur le muret"; obtenir d'aussi près que je pouvais ces morceaux d'histoire, sans influencer l'émotion ou le drame du moment.

Je reculais consciemment et ne suis pas allé à la recherche de moments; Je les ai attendus, jusqu'à ce que ces moments me forcent à faire une image. Et, comme par hasard, j'ai vu et enregistré des moments cachés qui sont devenus des incidents pivots dans l'histoire des Grand Prix.

Après un poste au Chicago Tribune et aux Observer Newspapers à Detroit, j'ai commençé une collaboration de 20 ans avec Car and Driver Magazine, parcourant le monde pour fournir la matière pour plus de 600 articles de fond et de nombreuses couvertures.

Cependant, je poursuivais toujours des projets photographiques personnels, la capture de la condition humaine en dehors de mon travail de presse.

J'ai aussi élargi mes prestations photographiques en fournissant un contenu créatif pour les médias et illustrer des documents marketing pour plusieurs des plus grands constructeurs automobiles mondiaux, installés aux États-Unis. Parmi ces clients: Audi, Mazda, BMW, Volkswagen, Porsche, Ford, General Motors, Kia, Subaru, et Jaguar.

J'ai adapté mon travail photographique pour y inclure l'écriture et l'édition en 1998.

En 2001, j'ai rejoint Mitsubishi en tant que directeur des relations avec les médias, ait contribué au lancement de la Lancer Evolution 8. Je suis devenu directeur du sport automobile en Amérique du Nord en 2003, remportant le titre national constructeur Open Class du SCCA Pro Rally Championship avec la nouvelle Evo. De là, je suis allé assurer la gestion des relations publiques pour une autre société multinationale automobile japonaise pendant encore huit ans ...

Tout au long de ces décennies, je ne pouvais pas oublier mes images intimes de Grand Prix que j'avais capturées en étant une "mouche sur le muret" dans le monde de la Formule Un.

Donc, je me suis mis en accord avec mon âme avec cette collection de photographie documentaire de Grand-Prix encore jamais publiée. Je crois qu'elles offrent des images uniques de pilote et d'athlètes incroyables à propos de moments qui ont changé leur vie à jamais.

La présentation initiale de mes images a eu lieu à l'automne 2013 à Hong Kong, grâce à une exposition organisée par Blackbird Automotive et en collaboration avec le 50e anniversaire de McLaren. Ma collection et mes mémoires deviendront la base d'un livre à paraître dans un avenir proche.

Je suis également retourné à la création de nouvelles œuvres numériques, à la fois monochrome et couleur, selon les affectations récentes de rédactions et de projets sportifs personnels qui à nouveau me permettent d'enregistrer la Comédie humaine, la lutte et la grâce, avec toute son émotion, patine et nuance, comme l'influence croissante de Macao sur la Formule Un.

Et comme avant, je profite d'une aventure créative vécue telle "une mouche sur le muret."

Merci de m'accompagner dans ce voyage qui se poursuit.

Le texte d'origine est en anglais

James Simon Wallis Hunt. Les femmes l'aimaient, les hommes l'enviaient, et les commissaires avaient appris à se tenir à distance.

Qui pourrait mieux que lui incarner tout ce qui a changé, entre l'époque «romantique» des années 70 jusqu'à l'image présentée par la Formule 1 aujourd'hui ? Il était une âme prospérant sur la romance d'une lutte désespérée; le défi de l'instant fugace. Il a vécu une vie faite de minutes comptant 65 secondes; recherchant autant que possible la stimulation, sachant que demain n'était jamais une certitude.

Au cours de sa saison du Championnat 1976, lorsque rattrapait James semblait impossible, il a atteint son apogée. C'était également un caractère entier qui ne produisait des résultats que sous la pression la plus extrême; quand rien de moins que son meilleur absolu pourrait sauver la journée. Lorsque seule une victoire pouvait le maintenir en lutte dans le championnat 1976, il a gagné.

Le Grand Prix des États-Unis a été sa deuxième victoire de la saison 1977, il ne gagnerait plus qu'une seule fois dans sa carrière, 22 jours plus tard, au Grand Prix du Japon.

Plus tard dans sa carrière, lorsque les situations n'étaient plus aussi tendues, il a peut-être perdu le feu sacré simplement parce que cela manquait d'intensité. Il a quitté la F1 au milieu de la saison 1979, ayant quitté McLaren pour Wolf. Comme  souvent déclaré par de nombreux pilotes occasionnels, il a blâmé la technologie des voitures, et comment leurs effets de sol et leurs suspensions dures comme des cailloux avaient enlevé tout plaisir et compétence nécessaires pour les piloter. Ne souhaitant pas être juste un passager en F1, en pressentant que les dangers allaient augmenter, il a estimé qu'il pouvait arrêter sa carrière.

En vieillissant, il est devenu plus calme, et a commencé à commenter la F1 avec Murray Walker sur BBC2. Ses commentaires ultra précis étaient une bouffée d'air frais. Malheureusement, ses années d'abus hors-piste l'avaient  endommagé au-delà du raisonnable. Sans aucuns prémices, James Hunt est mort d'une crise cardiaque, un jour seulement après avoir proposé le mariage à sa fiancée Helen Dyson. Il avait 45 ans.

Il était un "one-off" glorieux dont nous ne verrons jamais de réplique.

J'ai fait cette image avec un Nikon F3, et un Nikon 50mm f/1.4, en utilisant de la Kodak Tri-X Film à 1600 ASA, 1/250 de seconde à f/4, tard dans l'après-midi du 2 Octobre 1977, au Grand Prix Circuit de Watkins Glen, NY, USA.

Donnez votre avis

Hunt Salute - Richard Kelley

Hunt Salute - Richard Kelley

×
Newsletter
Embarquez avec nous
et suivez nos collections
et nos promos !
Inscrivez-vous