Pseudo - Michel Montange Zoom

Pseudo

Michel Montange Alias "Micou"

Partager cette photo :

20x30
cm
30x45
cm
50x75
cm
Tirage
FineArt
Baryta Hahnemühle 315g
Tirage
Fine Art
Passe Partout
30x40cm
Impression directe
Dibond 3mm
barres
accrochage
Caisse Américaine
Bois Noir
À partir de

75,00 €

LieuMontlhery, France
Nombre de tiragesEDITION LIMITÉE à 50 tirages
Date de la prise de vue18 Avril 1971
Support originelNégatif
FormatHorizontal
Périodes1960-1980
CouleursNoir&Blanc
CollectionPassion
Michel Montange Alias
Michel Montange Alias "Micou"

Né en Mars 1948. Premier deux-roues en 1965, permis moto en novembre 1966… J'ai rapidement fait partie d'un club moto qui comprenait plusieurs pilotes de vitesse nationaux, donc fréquentation de Monthléry puis j'ai tout de suite baigné dans le milieu de la moto en général, et de la course en particulier, qui commençait à bouillonner après une grosse période creuse. Bac raté en 1967 et école de photo en 1968/69, donc, au hasard, photos de motos. Dans ce même club moto, Jean-Pierre Drexler crée le mensuel "Les Motards". C'est là que paraît ma première photo, puis mon premier reportage sur une course à Mallory Park. Le fait d'avoir tout de suite baigné dans le milieu de la course m'a fait cohabiter dès leurs débuts avec tous les futurs champions français : Rougerie, Ravel, Pons, Baldé, Fau, Léon, Chemarin etc … . 1970, l'armée, juste déserteur un week-end pour ne pas rater le Grand-Prix de France au Mans. Janvier 1971, mon premier boulot : journaliste photographe à Automoto, créé par Michel Hommel, qui  deviendra Moto Journal au n° 42 à l'automne 71. J'en suis parti fin Mars 2008 à mon départ en retraite, avec quelques infidélités au début avec les mensuels La Moto (Hommel), Sport Moto (Bussillet, Beau, Rouge, Boulmé) et Moto 1 (le bien nommé, le numéro 2 n'est jamais sorti). Très présent en vitesse et endurance au début, j'ai viré vers le trail et l'enduro quand le phénomène est apparu en France, mais mon principal boulot était photographe à la rubrique des essais. J'ai fait un break de quelques années au milieu des années 70 pendant lequel je réalisais des peintures… de motos et de casques de pilotes.

12 heures de Montlhéry - Deux jeunes femmes "novices des circuits" sont inscrites pour la première fois à cette course d'endurance.  Delphine Leroy et Dominique Borredon vont rouler sur une Kawasaki 250 engagée par le concessionnaire de la Folie-Méricourt... une révolution à l'époque.
Après plusieurs leçons accélérées de pilotage et quelques chutes, elles ont tout de même fini la course dont les vainqueurs ont été Michel Rougerie et Georges Fougeray (750 Honda).
Delphine a dit de cette course "c'est un enfer dont je suis sortie indemne". Mais ce que le grand public ne savait pas à l'époque, c'est que Delphine Leroy était un prête-nom car cette jeune femme s'appelait en réalité Violaine Sanson, et était la soeur aînée de la chanteuse Véronique Sanson.

Donnez votre avis

Pseudo - Michel Montange

Pseudo - Michel Montange

×
Newsletter
Embarquez avec nous
et suivez nos collections
et nos promos !
Inscrivez-vous