Ago Rungis - Michel Montange Zoom

Ago Rungis

Michel Montange Alias "Micou"

Partager cette photo :

20x30
cm
30x45
cm
50x75
cm
Tirage
FineArt
Baryta Hahnemühle 315g
Tirage
Fine Art
Passe Partout
30x40cm
Impression directe
Dibond 3mm
barres
accrochage
Caisse Américaine
Bois Noir
À partir de

75,00 €

LieuRungis, Paris
Nombre de tiragesEDITION LIMITÉE à 50 tirages
Date de la prise de vue22 Octobre 1972
Support originelNégatif
FormatHorizontal
Périodes1960-1980
CouleursNoir&Blanc
CollectionPassion
Michel Montange Alias
Michel Montange Alias "Micou"

Né en Mars 1948. Premier deux-roues en 1965, permis moto en novembre 1966… J'ai rapidement fait partie d'un club moto qui comprenait plusieurs pilotes de vitesse nationaux, donc fréquentation de Monthléry puis j'ai tout de suite baigné dans le milieu de la moto en général, et de la course en particulier, qui commençait à bouillonner après une grosse période creuse. Bac raté en 1967 et école de photo en 1968/69, donc, au hasard, photos de motos. Dans ce même club moto, Jean-Pierre Drexler crée le mensuel "Les Motards". C'est là que paraît ma première photo, puis mon premier reportage sur une course à Mallory Park. Le fait d'avoir tout de suite baigné dans le milieu de la course m'a fait cohabiter dès leurs débuts avec tous les futurs champions français : Rougerie, Ravel, Pons, Baldé, Fau, Léon, Chemarin etc … . 1970, l'armée, juste déserteur un week-end pour ne pas rater le Grand-Prix de France au Mans. Janvier 1971, mon premier boulot : journaliste photographe à Automoto, créé par Michel Hommel, qui  deviendra Moto Journal au n° 42 à l'automne 71. J'en suis parti fin Mars 2008 à mon départ en retraite, avec quelques infidélités au début avec les mensuels La Moto (Hommel), Sport Moto (Bussillet, Beau, Rouge, Boulmé) et Moto 1 (le bien nommé, le numéro 2 n'est jamais sorti). Très présent en vitesse et endurance au début, j'ai viré vers le trail et l'enduro quand le phénomène est apparu en France, mais mon principal boulot était photographe à la rubrique des essais. J'ai fait un break de quelques années au milieu des années 70 pendant lequel je réalisais des peintures… de motos et de casques de pilotes.

texte © www.bike70.com
Une course de moto dans les Halles de Rungis, avec toutes les stars de l'époque ... Ce n'est pas une légende, c'est la réalité et cette course s'est déroulée le 22 octobre 1972. Long de 4,108 km, la "piste" avait été tracée entre les hangars et des bottes de paille servaient à délimiter le circuit. Petite précision, pour la sécurité des pilotes, les organisateurs avaient recouvert les plaques d'égout par du goudron !!!

Les courses furent remportés par Pasolini en 250 cc, Kent Anderson en première manche "Formule libre" puis Barry Sheene en 2e manche "Formule libre". Kent Anderson remporta la finale.

Il y a eut également une course de sides et c'est l'équipage Chris Vincent / Mick Casey qui l'emporte sur leur attelage Münch.

La star Agostini, ici en train de pousser son Agusta alors du départ, avait fait le déplacement malgré la réticence des dirigeants de MV, mais après la chute d'Ago, "poussé" par Mike Gant, l'usine a décidé de plier bagages, alors qu'Ago n'avait aucune blessure...

Un drame autrement  plus important s'est déroulé dans la soirée. Un terrible incendie a ravagé la caravane de Jack Findlay. Le pensant à l'intérieur, Dave Simmonds, Champion du Monde 125 cc, a été gravement brûlé en voulant aller sauver son ami... Il décédera le lendemain.

C'est à la suite de cette course que les motards parisiens ont pris l'habitude de venir tourner le vendredi soir à Rungis.

Donnez votre avis

Ago Rungis - Michel Montange

Ago Rungis - Michel Montange

×
Newsletter
Embarquez avec nous
et suivez nos collections
et nos promos !
Inscrivez-vous