Voiles St-Tropez 2015 - 9776 - Stéphanie Billarant Zoom

Voiles St-Tropez 2015

Stéphanie Billarant

Partager cette photo :

30x45
cm
50x75
cm
60x90
cm
80x120
cm
Tirage
FineArt
Baryta Hahnemühle 315g
Contrecollage
Dibond 2mm
barres
accrochage
Caisse Américaine
Bois Noir
Impression plexi
Type "Diasec"
Chassis rentrant
À partir de

75,00 €

LieuSaint-Tropez
Nombre de tiragesEDITION LIMITÉE à 50 tirages
Date de la prise de vue1er octobre 2015
Support originelNumérique
FormatVertical
PériodesPost-2010
CouleursVert
CollectionPassion
Stéphanie Billarant
Stéphanie Billarant

Stéphanie Billarant, née à Nantes en 1966, vit et travaille à Nantes.

À travers une approche expérimentale, Stéphanie Billarant, photographe, découvreuse de techniques, confie vivre son travail comme un voyage au-delà des repères. Ses photographies interrogent la vision. Le réel est manipulé au point qu’il en devient parfois abstrait.

En parallèle à la photographie d’art et à la peinture, Stéphanie Billarant, compagne de Bruno Peyron, devient photographe officiel d’ Energy team lors de la 34th America’s cup world series et accompagne durant 2 ans l’ équipe via Cascais, Plymouth,Venise,Naples,San Diego, Newport et San Francisco. Présente sur les voiles de Saint-Tropez, les grands départs (route du Rhum, trophée Jules Verne) et la GC 32.

Derrière Shamrock et Marga.

Les Voiles de St Tropez, évènement mythique qui réunit chaque année les classiques, modernes et wally.

Jeudi 1er octobre 2015, après 2 jours de coups de vent d’est et annulation des régates, la mer reste houleuse et croisée, c’est la journée des défis qui donne libre choix aux concurrents de courir contre qui ils souhaitent, le Centenary Trophee.

Shamrock V, un des 4 class J présents, dessiné par Nicholson (1930), derrière Marga, 10MJ aurique (1910), de retour sur le plan d’eau après 5 ans de rénovation.

J’étais à bord d’un zodiac, nous étions 3 photographes, dont Guillaume Plisson venu pour Paris Match. La place est restreinte et chacun doit trouver sa place. 

Exercice sportif  de suivre un class J dans une mer houleuse avec 25 noeuds!  Je dois dire que ce jour-là, le pilote a pris quelques risques, il y avait une vraie tension à bord, la réactivité du pilote est primordiale. Protéger son boitier est impératif dans ces conditions musclées, et le sopalin indispensable pour essuyer les embruns. 

Quelle expérience!

Donnez votre avis

Voiles St-Tropez 2015 - 9776 - Stéphanie Billarant

Voiles St-Tropez 2015 - 9776 - Stéphanie Billarant

×
Newsletter
Embarquez avec nous
et suivez nos collections
et nos promos !
Inscrivez-vous