Liner France - Jonathan Eastland Zoom

Liner France

Jonathan Eastland

Partager cette photo :

30x45
cm
50x75
cm
60x90
cm
Tirage
FineArt
Baryta Hahnemühle 315g
Contrecollage
Dibond 2mm
barres
accrochage
Caisse Américaine
Bois Noir
Impression plexi
Type "Diasec"
Chassis rentrant
À partir de

75,00 €

LieuSouthampton, UK
Nombre de tiragesEDITION LIMITÉE à 50 tirages
Date de la prise de vueseptembre 1973
Support originelNégatif
FormatHorizontal
Périodes1960-1980
CouleursNoir&Blanc
CollectionPassion
Jonathan Eastland
Jonathan Eastland

Jonathan Eastland (b1945) est un photographe et écrivain maintes fois primé. Formé sur l'île de Wight et au collège maritime de Cardiff, Eastland a commencé comme officier cadet navigant sur l'une des dernières compagnies maritimes du Royaume-Uni faisant du vrac aléatoire, Watts Watts en 1963. Ce qu'il faut retenir de ce qui allait finalement s'avérer une carrière de courte durée est que, à la fin de celle-ci, Eastland avait déjà fait deux tours du monde, été hospitalisé à Calcutta et envoyé à shanghai sur un pétrolier pendant près d'un an.

Il a quitté la marine marchande en 1966 pour commencer une carrière de pigiste dans la photographie et le journalisme, créant l'agence de presse Ajax News & Feature Service en 1971. C'était une des premières agences de ce type, spécialisée dans les affaires maritimes.

Depuis plus de 50 ans, Eastland a couvert d'innombrables grandes compétitions internationales de course au large, des événements publicitaires ainsi que des cérémonies commémoratives. Il a également largement documenté la vie des marins professionnels et de nombreux autres aspects de la vie en mer, allant des navires transformés en remorqueurs aux cargos du large comme des côtiers, en passant par les bateaux de sauvetage, d'approvisionnement de l'industrie du pétrole ou même de guerre.

Il a été largement à l'initiative de l'utilisation de gros téléobjectifs dans les années 1960 et au début des années 70 pour capturer plus intensément et au plus près la dramaturgie de la mer et de ceux qui naviguent dessus. Le travail du photographe a été publié à l'échelle internationale dans des journaux, des magazines, des livres et des films; ce fut sa photo du marin Alec Rose, tour du mondiste en 1967, syndiquée par l'agence Associated Press, qui a effectivement donné le coup d'envoi de sa carrière.

Ses photographies de sujets nautiques ont remporté plusieurs prix. En 1987, il a été déclaré vainqueur de la Coupe Kodachrome au New York Yacht Club pour la meilleure image de la compétition de la Coupe de l'America 1986/7. En 1991, le photographe a reçu le 1er prix pour une image en noir et blanc du yacht Sidewinder lors de l'exposition The Sea, sponsorisée par le pétrolier Shell. Son livre HMS VICTORY - First Rate 1765, co-écrit avec Iain Ballantyne, a été nominé pour le Prix Mountbatten en 2012.

Cet ouvrage est illustré par plus de 100.000 images.

Son intérêt pour la photographie a commencé à un âge précoce; ses deux parents étant des passionnés prolifiques. Un appareil photo Kodak Brownie Box offert par sa grand-mère paternelle à l'âge de dix ans, a cimenté les bases de ce qui allait devenir une obsession.

Bien que mieux connu pour son travail maritime, les intérêts photographiques de Jonathan Eastland comprennent la rue et les sujets ethnographiques. Au début des années 1990, le photographe a passé deux années à arpenter les brocantes d'Angleterre, se traduisant au final par l'exposition Fields of Dreams à l'Atelier du Photographe d'Oxford. Son dernier ouvrage publié en 2016, La Somme - exploration d'un paysage ravagé par la guerre, est le résultat d'un projet de 15 ans passé à photographier les champs de batailles de la 1ère Guerre Mondiale. Il écrit pour le British Journal of Photography, est rédacteur occasionnel pour la revue Warships International Fleet Review, publie des livres et gère l'agence photo Ajax News.

LIVRES 

Camera At Sea; pub. Ajax Publishing Co Ltd., 1975. 

Kamera Til Sjoss, Raben & Sjogren, Stockholm, 1977.

Marine & Seascape Photography; B.T.Batsford, London, 1983.

Cityscape Photography; B.T.Batsford, London, 1985. 

Essential Darkroom Techniques; Blandford Press, Cassell PLC, 1987 - 2000 (3 editions.).

Great Yachts & Their Designers; Rizzoli, New York. Adlard Coles Ltd., London, 1987.

Romance of Tall Ships; Quarto Publishing, London, 1990. (7 editions.).

Camera At Sea; Ashford Buchan & Enright, Southampton, 1990.

Leica M Compendium; Hove Collectors Books, 1994. (German Ed, Laterna Magica, 1995.)

Leica R Compendium, Hove Collectors Books, 1995. (German Ed, Laterna Magica, 1996.)

Leica R8; Hove Collectors Books, 1997. (German Ed, Laterna Magica, 1997.)

Leica M6TTL Handbook; Ajax Editions, 2000.

Leica M7 Handbook; Ajax Editions, 2003.

Leica MP-MP Questions & Answers; Ajax Editions, 2004.

H.M.S.Victory; Pen & Sword, 2005.

HMS Victory - First Rate 1765; Seaforth Publishing, UK, 2011. United States Naval Institute Press, 2011.

The Somme - exploring a war-torn landscape; Ajax Editions, UK 2016.

En tant que jeune photographe en train d'apprendre le métier, le travail industriel et urbain de Andreas Feininger,  photographe du magazine Life, avait une énorme influence sur ma pensée visuelle. Les optiques à focale longue et téléobjectifs étaient devenus des outils aussi familiers pour moi que les optiques d'angle standard et plus larges pour d'autres. Le 400mm était devenu mon objectif «standard» pour un grand nombre de sujets.

Là où je vivais, sur le bord du Solent à l'époque, il n'y avait pas de gratte-ciel entassés le long du front de mer comme sur le port de New York. Nous avions juste la mer, visité à l'occasion par de très grands hôtels flottants; les paquebots classiques.

Je trouvais relativement inintéressant ce que j'appelais des «portraits de bateau». J'avais toujours besoin de quelque chose de plus dans ce mélange esthétique visuel.

J'avais entendu que le grand paquebot France allait bientôt faire son dernier voyage commercial à Southampton avant d'être mis au repos.

Comment photographier ce grand navire était un casse-tête. Il avait besoin d'être majeur dans le cadre, mais il y avait également besoin d'autre chose pour donner cette impression d'échelle. Aucun gratte-ciel ici.

J'ai étudié l'heure d'arrivée du navire et travaillé sur ce que je pensais qui allait arriver avec une entrée du Solent à l'est. Je me suis alors renseigné sur d'éventuelles courses de bateaux qui commenceraient autour de la même heure et date au départ du Royal Albert Yacht Club sur la plage de Southsea, sur le Solent. Le reste, comme on dit, dépendrait du timing et des conditions météorologiques le jour J.

Je suis arrivé au club avec beaucoup d'avance et arpentais sa véranda en attendant avec impatience un signe du navire. Rien. Les bateaux se rassemblaient près du front de mer. Le chrono était enclenché.

Presque à la dernière minute semblait-il, les deux éléments se sont croisés. Hors de la brume, je pouvais voir l'élégante ombre noire du France, accélérant vers ma "ligne de tir". De la droite est venu une flotte de yachts de classe junior faisant leur course.

J'ai utilisé un Nikon F + 300mm + 2 X téléconvertisseur donnant l'équivalent de 600mm et eu assez de temps pour faire environ trois clichés, dont celui-ci qui a fonctionné. La distance entre les yachts et navire est d'un peu plus de 3 km, avec une distance identique entre mon appareil photo et les yachts, soit 6km au total.

Donnez votre avis

Liner France - Jonathan Eastland

Liner France - Jonathan Eastland

×
Newsletter
Embarquez avec nous
et suivez nos collections
et nos promos !
Inscrivez-vous