Alpine Renault A220 - LAT Archive Zoom

Alpine Renault A220

LAT Archive

Partager cette photo :

30x45
cm
50x75
cm
60x90
cm
80x120
cm
Tirage
FineArt
Baryta Hahnemühle 315g
Contrecollage
Dibond 2mm
barres
accrochage
Caisse Américaine
Bois Noir
Impression plexi
Type "Diasec"
Chassis rentrant
À partir de

75,00 €

LieuLe Mans
Nombre de tiragesEDITION LIMITÉE à 50 tirages
Date de la prise de vue28 Septembre 1968
Support originelDiapositive
FormatHorizontal
Périodes1960-1980
CouleursBleu
CollectionPassion
LAT Archive
LAT Archive

LAT Photographic fait partie du groupe Haymarket et possède les archives les plus importantes au monde en termes de sport automobile. Leur salle de stockage abrite plus de 18 millions d’images, dont la moitié environ sont des négatifs, voire même des plaques de verre, en noir et blanc. Cette bibliothèque incomparable est constituée de photos réalisées depuis l’invention du sport auto. Elle regroupe plusieurs collections qui ont maintenant été regroupées en un seul endroit.

Depuis la toute première édition de "Autocar" parue en 1895, jusqu’à aujourd’hui, toutes sortes de courses sur route, Grands Prix et autres motorshows y figurent, avec une forte augmentation des volumes à partir de 1924.

Les premières photos couleurs sont apparues au milieu des années 50, et plus de 30 ans de négatifs couleurs n’ont encore jamais été publiés.

LAT couvre toujours le sport automobile aujourd’hui dans le monde entier, du karting à la F1, en passant par les courses d’endurance comme les 24h du Mans.

Cette A220 pilotée par Mauro Bianchi et Patrick Depailler était engagée par l'écurie Savin-Calberson, et non pas la Société des Automobiles Alpine. Elle dut malheureusement abandonner au 257ème tour.
Les 24h du Mans 1968 avaient été repoussés à Septembre à cause des événements de Mai, mais ce fut une chance pour les Alpine qui n'auraient jamais été prêtes à temps pour Juin...
Bien que plus légères, ces prototypes ont du mal à dépasser les 300 km/h et ne peuvent rivaliser avec le rythme des Porsche. Toutefois, la n°27 réussira à occuper la 6ème place, en lutte avec la Matra de Pescarolo et Servoz-Gavin.
Mais elle subira de nombreuses avaries mécaniques et électriques, jusqu'à ce que Mauro Bianchi reparte en 9ème position, peu avant midi le Dimanche. Déconcentré par les problèmes de démarreur, Mauro oublie de pomper avant d'entamer le freinage des esses du Tertre Rouge, et fait une brutale embardée avant d'heurter violemment les fascines, de prendre feu et d'exploser. Le pilote belge s'en sortira brûlé au visage et aux mains, ses gants soi-disant ignifugés ayant fondu... Pendant ce temps, son frère Lucien était en tête de la course et avait vu les débris de l'Alpine.

Il fut vite rassuré par John Wyer qui lui fit passer un panneau "Mauro OK".

Donnez votre avis

Alpine Renault A220 - LAT Archive

Alpine Renault A220 - LAT Archive

×
Newsletter
Embarquez avec nous
et suivez nos collections
et nos promos !
Inscrivez-vous