Ribot III / 102 - Henri Thibault Zoom

Ribot III / 102

Henri Thibault

Partager cette photo :

30x60
cm
40x80
cm
50x100
cm
60x120
cm
Tirage
FineArt
Baryta Hahnemühle 315g
Contrecollage
Dibond 2mm
barres
accrochage
Impression plexi
Type "Diasec"
Chassis rentrant
Caisse Américaine
Bois Blanc
À partir de

90,00 €

LieuLac de Côme
Nombre de tiragesEDITION LIMITÉE à 50 tirages
Date de la prise de vue28 Juin 2012
Support originelNumérique
FormatPanoramique Horizontale
PériodesPost-2010
CouleursBlanc
CollectionPassion
Henri Thibault
Henri Thibault

Je suis arrivé à la photographie par accident. Mon père Jean-Pierre Thibault m’a appelé un jour pour me proposer de rentrer à l’agence DPPI, qu’il avait  fondée en 1965, spécialisée dans le sport automobile. J’ai eu la chance de rentrer par la petite porte et d’apprendre toutes les facettes du fonctionnement d’une agence de presse photographique grâce à son emblématique patron de l’époque Thierry Bovy. 

De petite main au laboratoire Noir&Blanc en passant par les archives j’ai appris les rudiments de la photographie sur le bord des circuits automobiles dans les années 80/90.

Au début de la médiatisation importante du sport en général, l’agence DPPI s’est ouverte à d’autres disciplines. C’est à cette période qu’on me demanda de m’occuper de vendre des photographies de bateaux en organisant un département "Mer".

Après une pause professionnelle au passage du siècle, pendant laquelle j’ai pu entre autres choses restaurer quelques voitures. (NR : dont l'iconique Matra MS1 1965 de Beltoise), j’ai repris le viseur pour monter des sujets pour la presse.

Né dans une famille où l’automobile était sa raison d’être depuis sa genèse, j’ai baigné toute mon enfance avec comme toile de fond les courses de voitures et leur histoire. 

Ce ne sont pas les formes et les couleurs qui m’intéressent, c’est ce qu’il y a derrière l’objectif.

Si ce n'était la marque RIVA visible au milieu du volant, accompagné d'une hélice symbolique, nul ne saurait dire s'il s'agit d'un bateau ou d'une voiture de sport.
C’est la seule exception que Carlo Riva daigna accorder à un riche industriel Italien. Concevoir un exemplaire unique à sa demande sur les bases du RIVA Tritone, le plus important bi-moteur des années 50. Ce Super Tritone est le plus grand RIVA jamais construit au monde en 1960, il est propulsé par deux moteurs V8 Cadillac dérivés directement de la Cadillac Eldorado « Biarritz » 1952, choisis pour leur fiabilité. Il est aujourd’hui la propriété d’un collectionneur de bateaux basé sur le Lac de Côme en Italie.

Donnez votre avis

Ribot III / 102 - Henri Thibault

Ribot III / 102 - Henri Thibault

×
Newsletter
Embarquez avec nous
et suivez nos collections
et nos promos !
Inscrivez-vous